Le pilotage des flux industriels consiste à organiser les flux de matières et de ressources au cours d’un processus de fabrication afin d’optimiser les performances de production d’une usine. Pouvoir localiser en intérieur des équipements, biens et personnes de façon précise est devenu l’un des enjeux principaux des industriels qui cherchent à optimiser leur efficacité opérationnelle. Une des solutions mises en place jusqu’à présent est le système MES (Manufacturing Execution System): logiciel qui permet la gestion de situations et de flux toujours plus  complexes, et d’être au plus proche de la réalité en collectant les données de production en temps réel.  Fournissant une traçabilité complète des informations de fabrication, le rôle de cette technologie est de superviser machines et opérateurs. L’une des principales difficultés dans les déploiements de solutions MES est de garantir la parfaite adéquation entre le « physique » et le « digital ».

La technologie RTLS (Real Time Location System) permet elle de gagner en efficacité en se basant sur la récupération automatique et continue des positions des objets ou personnes qui comptent pour la production. Le processus de fabrication peut alors être piloté à partir des données  transmises en temps réel. Il faut ajouter à cette information de localisation la possibilité d’échanger de  manière digitale l’information directement avec les utilisateurs sur le terrain, sans passer par l’intermédiaire d’un document imprimé ou d’un poste de travail. Ce réseau sans fil est créé en plaçant des antennes radios (aussi appelées ancres ou balises, ou beacons selon la technologie radio : UWB, BLE, WiFi, RFID…) à des points clés dans et autour d’une installation. Ces antennes échangent des signaux radio courte distance avec des tags radios, eux-mêmes associés aux équipements, biens ou personnes à géolocaliser. Les données sont remontées à un serveur qui calcule alors les positions temps-réelles en utilisant un algorithme de type triangulation, force du signal reçu (RSSI),la différence de temps d’arrivée (TDOA), etc. Ce calcul est effectué par le moteur de localisation, qui fait partie du logiciel RTLS.

This image has an empty alt attribute; its file name is Article-MES-picture-2.png

Des solutions intégrant RTLS et MES sont apparues récemment pour couvrir plus largement les cas d’utilisation et pour automatiser les processus. Le cadencement des tâches et la réaction aux aléas peuvent ainsi être réalisés avec des informations à jour et en anticipant le déroulement des prochaines actions. Par exemple, un opérateur peut décider de passer à un ordre de fabrication suivant car il est informé que la pièce qui était initialement prévue est encore de l’autre côté de l’usine : les positions de tous les objets pertinents peuvent être visualisées en temps réel sur différents terminaux ce qui permet de prendre des décisions rapides. Une parfaite transparence des processus est ainsi assurée par la combinaison des données de localisation et d’informations liées à l’activité opérationnelle permettant en outre d’identifier des potentiels d’optimisation inexploités au sein des chaînes de production.

Contactez-nous pour en savoir plus.

Hormis les moyens financiers parfois manquants, la gestion des équipements médicaux représente un frein au fonctionnement optimal des centres hospitaliers. En effet, d’après une étude de Frost & Sullivan, c’est en moyenne 20 % des dispositifs qui sont égarés chaque année, représentant des frais supplémentaires pour remplacer le matériel perdu. On observe également des cambriolages, comme ce fût le cas le 24 décembre 2020, avec le vol de cinq appareils d’échographie dans l’hôpital de Poissy (Yvelines), d’une valeur totale de 500 000 euros.

Cependant, les systèmes de géolocalisation en temps-réel (Real-Time location System en anglais) permettraient de réduire ces coûts liés aux pertes et aux vols, et optimiseraient la gestion des équipements pour améliorer les soins aux patients.

Dans un premier temps, la géolocalisation peut servir à perfectionner l’organisation des soins, notamment en réduisant le temps de recherche des dispositifs. En effet, il se peut qu’un patient arrivant aux urgences ne soit pas pris en charge immédiatement car les infirmiers doivent auparavant trouver un brancard pour le transporter jusqu’au service. Cette recherche peut prendre un temps considérable et mettre la vie du patient en danger s’il se trouve en situation d’urgence vitale. Pouvoir agir plus rapidement pour prodiguer les soins et sauver des vies est donc indispensable, et la possibilité de visualiser les brancards disponibles à proximité sur la carte de l’hôpital peut fournir une aide précieuse aux infirmiers.

Le regroupement des équipements par famille ou catégorie permet de simplifier leur visibilité sur la carte. Par exemple, les brancards apparaîtront en ble, tandis que les respirateurs seront en vert et les échographes en jaune. Il sera ensuite possible de sélectionner une seule catégorie d’équipements à afficher pour faciliter la lecture de la carte dans certaines situations. Ainsi, lorsqu’une urgence vitale ou traumatologique se présentera à l’hôpital, il suffira à l’infirmier de sélectionner le dispositif médical dont il aura besoin sur l’application web ou mobile pour pouvoir déterminer où se trouve l’équipement disponible le plus proche. Cette utilisation peut être étendue à l’ensemble de l’établissement et ne concerne pas que les urgences. Elle peut par exemple être aussi utilisée dans le service de soins intensifs.

Les systèmes de géolocalisation sont également utiles pour diminuer la quantité de dispositifs médicaux égarés chaque année. En effet, les pertes de matériel sont fréquentes et retrouver les équipements perdus constitue une tâche chronophage. 

Grâce au RTLS, il est possible de voir l’intégralité des équipements dans l’ensemble de l’hôpital, mais aussi d’effectuer des recherches de dispositifs, ce qui représente un gain de temps non négligeable. Ce temps auparavant employé à leur recherche pourra être consacré aux soins des patients. De plus, si un équipement reste trop longtemps dans une zone et qu’il n’est pas utilisé alors qu’il le devrait, le système peut envoyer une notification afin que ce dernier soit réintégré dans le circuit de soins dans le bon service qui n’aura donc pas besoin d’en racheter. Cela permet d’augmenter le taux d’utilisation de chaque équipement et de réduire les dépenses en achats d’équipements.

Aussi, le RTLS peut faciliter la gestion des stocks et des inventaires en les automatisant. En effet, dans beaucoup de centres hospitaliers comme le CHR d’Orléans, les inventaires sont encore réalisés à la main, ce qui prend beaucoup de temps car le pointage du matériel doit parfois être effectué plus d’une fois pour éviter les erreurs de comptage. Grâce à l’application liée au système de géolocalisation, le nombre de dispositifs de chaque catégorie peut être indiqué séparément, ce qui représente un gain de temps lors de la réalisation de l’inventaire. Cela permettra également aux soignants d’anticiper les soins aux patients lors d’un manque de matériel lié aux pertes ou aux maintenances, et de se focaliser sur ce dernier point.

Reconfinement : les fournisseurs de matériel médical sur les nerfs | Les  Echos

De plus, il faut savoir que les vols d’équipements médicaux sont bien plus courants que l’on peut le penser. Tous les dispositifs peuvent être visés : les petits équipements tels que les endoscopes (une vingtaine d’appareils volés en 2017 au Centre Hospitalier de Lyon), faciles à transporter pour les cambrioleurs, mais aussi des appareils plus volumineux comme les respirateurs (mars 2020 à l’hôpital privé Paul d’Egine dans le Val-de-Marne). 

Le RTLS peut réduire ces risques de vol d’équipements médicaux en envoyant des alertes automatiques basées sur le mouvement des équipements. Cela est réalisé en définissant un périmètre virtuel au-delà duquel un type d’appareil ne doit pas se trouver. Cela peut aller de l’hôpital entier, par exemple pour les lits, mais aussi se restreindre à un service unique pour les équipements plus spécifiques. Lorsque l’équipement médical franchira l’un de ces périmètres virtuels, une alerte sera immédiatement envoyée au personnel de sécurité pour prévenir d’un franchissement de zone. Ces derniers pourront donc intervenir plus rapidement pour stopper l’infraction.

Enfin, la traçabilité réglementaire des dispositifs médicaux et leur maintenance forment un point fondamental de leur gestion. En effet, les hôpitaux sont soumis à une législation stricte qui impose au personnel soignant de communiquer l’identification précise des équipements employés lors d’une intervention médicale sur le dossier du patient. Établie dans le cadre de la matériovigilance, cette réglementation permet ainsi d’identifier aisément les patients pour lesquels un dispositif appartenant à un lot problématique a été utilisé. Cette traçabilité devant être effective dès l’arrivée des équipements dans l’enceinte de l’établissement, le RTLS peut faciliter cette tâche : il sera plus aisé pour l’hôpital de suivre le trajet des dispositifs dans l’établissement dans le cadre de la traçabilité logistique, s’assurant que chaque dispositif se trouve au bon endroit, au bon moment. De même, si des cas de dysfonctionnements sont déclarés et que l’hôpital possède des équipements appartenant au lot considéré, leur localisation se fera plus facilement afin de les renvoyer au fournisseur pour éviter tout risque pour les patients.

La maintenance des équipements biomédicaux est également soumise à une réglementation particulière, et est de trois types : préventive (pour s’assurer du bon fonctionnement du matériel et changer les pièces à durée de vie limitée, est soumise à un calendrier préétabli), corrective (remise en état de marche après un dysfonctionnement) et prédictive (vérification de l’état d’usure des pièces pour évaluer le moment où une intervention sera nécessaire). Ces maintenances peuvent être effectuées en interne, c’est-à-dire par une équipe d’ingénieurs biomédicaux formée pour, mais elles sont le plus souvent effectuées en externe par une société, notamment pour les appareils d’imagerie complexes. 

En localisant le matériel pour lequel une maintenance préventive doit être effectuée le jour-même, il sera plus rapide de le trouver et de l’isoler pour éviter toute utilisation par les équipes médicales jusqu’à la fin de sa maintenance. De même, si un dispositif est défectueux, il sera facile de le localiser lorsqu’une intervention devra être faite pour le remettre en service, ce qui représentera un gain de temps pour les équipes biomédicales responsables de la maintenance. De plus, en intervenant plus vite, le dispositif sera à nouveau fonctionnel plus rapidement et verra donc son taux d’utilisation augmenter.

Les systèmes de géolocalisation permettent de faciliter le travail du personnel soignant, en automatisant les tâches à faible valeur ajoutée comme les inventaires et la recherche des équipements, dans le but d’accorder plus de temps aux patients. 

Contactez-nous pour plus d’informations

Alors que la France fait face à la troisième vague de Covid 19, le nombre de nouveaux cas déclarés chaque jour ne cesse de croître. Le 19 avril 2021, ce sont 2066 nouveaux cas positifs qui ont été hospitalisés à travers tout le territoire, ainsi que 502 nouvelles réanimations, soit deux fois plus que la veille. Devant cette augmentation du nombre de cas dans les hôpitaux, et malgré le Plan Blanc déployé à travers tout l’Hexagone, les médecins tirent la sonnette d’alarme. Sur Paris, les structures de santé sont submergées devant l’afflux croissant de patients. Une multitude de questions se posent : Aurons-nous suffisamment de lits pour accueillir les patients se présentant à l’hôpital, cas Covid ou non ? En service de réanimation, y aura-t-il suffisamment de respirateurs pour tous les nouveaux cas se présentant avec une détresse respiratoire ?

Dans certains hôpitaux, on commence à envisager un « tri » des patients, favorisant la prise en charge des cas positifs au détriment des autres causes d’hospitalisation possibles. Cela va jusqu’à la déprogrammation des opérations, pour certaines prévues depuis des mois mais pour le moment non vitales, pour pouvoir pallier au manque de matériel en service de réanimation. Mais toutes ces solutions envisagées ne seront pas sans conséquences sur la santé et le confort des patients. Il est donc impératif de trouver de nouvelles solutions pour aider le personnel de santé dans la gestion de cette crise sanitaire.

Lits D'hôpital Blancs

Durant les premières vagues, le désengorgement des hôpitaux des villes vers les campagnes était la solution privilégiée. Aujourd’hui, la géolocalisation pourrait atténuer cette dernière : en utilisant les ondes radios Bluetooth Low Energy (BLE), un système de géolocalisation intérieure (RTLS en anglais) permettrait de localiser en temps réel tout type d’appareil qui en serait équipé au sein d’un établissement de santé, avec une précision de l’ordre de deux mètres. Ce système se matérialise sous la forme de boîtiers étanches et robustes, que l’on peut fixer aisément sur n’importe quel appareil en le collant, aimantant ou serrant. Dans les hôpitaux, un tel système de géolocalisation peut être utilisé aussi bien pour les lits que pour les respirateurs ou tout autre équipement médical utilisé actuellement pour les cas Covid, permettant ainsi au personnel soignant, grâce à l’application web et mobile fournie avec le système, d’avoir un rapide aperçu de la localisation des équipements dans tous les services à un instant précis.

Matériel Médical Dans Une Salle D'opération

En localisant les appareils dans tout l’établissement grâce à ce système, ce qui représente un gain de temps non négligeable, les infirmiers peuvent évaluer leur disponibilité rapidement : les appareils se situant dans les lieux de stockage seront indiqués comme disponibles, tandis que ceux utilisés au moment considéré seront localisés dans les chambres des patients. Il en va de même pour les lits et les brancards, actuellement les plus concernés par ce manque de disponibilité malgré l’augmentation de leur nombre en service de réanimation depuis le début de la pandémie. En ayant une vision en temps réel de l’inventaire, les établissements de santé pourront plus aisément appréhender l’arrivée de nouveaux cas de Covid-19 en déterminant le nombre de patients pouvant encore être pris en charge dans les services et notamment en réanimation, là où l’afflux est le plus important. De cette manière, la prise en charge des patients ne peut qu’être améliorée en diminuant le temps d’attente auparavant consacré à la vérification de la disponibilité dans les services, ce qui constitue un plus pour le confort des patients.

Cela représente également un plus pour le moral des soignants, qui sont épuisés et souvent démoralisés face à cette crise sanitaire sans précédent. La géolocalisation pourrait leur fournir une aide bienvenue et un soulagement. Plus besoin pour eux de courir à travers tout l’établissement afin de trouver un respirateur de libre pour un nouveau patient en détresse respiratoire, un simple regard sur un smartphone relié au dispositif de localisation permet de voir où se trouve l’appareil disponible le plus proche. Quant au dénombrement du matériel disponible, l’application possède une option de comptage permettant de calculer automatiquement le nombre de dispositifs équipés de boîtiers dans une zone définie par l’utilisateur, pouvant aller d’une seule pièce à tout un service de l’hôpital. Il devient alors plus facile d’évaluer la disponibilité des appareils, un seul coup d’œil à ces données suffit. Ce temps ainsi gagné pourra être mis à profit pour les soins des patients. Grâce à cela, c’est un poids en moins qui pèse sur le personnel, leur ôtant une tâche supplémentaire et donc une source de stress en cette période anxiogène.

Enfin, la géolocalisation peut aider à améliorer la coordination entre les différents centres hospitaliers, du secteur public comme du secteur privé. En suivant l’évolution des disponibilités du matériel en temps réel, il leur est possible de mieux anticiper le moment où la capacité d’accueil ne sera plus suffisante pour le nombre de cas de Covid-19. De ce fait, lorsqu’un établissement de santé verra que ses places seront insuffisantes par rapport à l’afflux de patients en regardant le nombre de disponibilités via l’application de géolocalisation, il aura la possibilité de contacter les établissements alentours afin de permettre une redirection des personnes vers les hôpitaux et cliniques privées les moins surchargés. Il en va de même pour les patients en service de réanimation : lorsqu’un nouveau cas de détresse respiratoire se présente, et qu’aucun respirateur n’est disponible, il sera alors possible de le transférer vers un autre hôpital disposant des équipements nécessaires pour le prendre en charge. Les submersions des services pourront ainsi être évitées.

La géolocalisation présente donc un véritable avantage pour les hôpitaux, en apportant une aide pour la gestion opérationnelle de la crise sanitaire, mais aussi en améliorant le confort des patients et des soignants.

Contactez-nous pour en savoir plus.

François Kruta, PDG et Co-fondateur d’Ubudu, et Christophe Nicolaï, directeur des systèmes d’informations du Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph, étaient les invités de l’émission Ecosystème de Thomas Hugues sur B-Smart TV. Cette nouvelle émission a pour but de donner la parole aux entrepreneurs et à leurs partenaires afin de partager le succès de leur collaboration.

Les hôpitaux sont de vastes environnements où se déplacent de nombreux patients, personnels et équipements. L’environnement peut être tendu et stressant en raison de la nécessité de prodiguer des soins de qualité aux patients et cela dans les plus brefs délais. Il est donc essentiel d’éviter de perdre du temps dans des activités inutiles telle que la recherche de lits et d’équipements médicaux.

Dans cette perspective, la collaboration entre Ubudu et l’Hôpital Saint-Joseph permet d’améliorer l’efficacité des opérations tout en réduisant la frustration du personnel et des patients en réduisant le temps nécessaire pour trouver des équipements médicaux et pour naviguer dans l’hôpital. Plus de 1500 équipements médicaux sont maintenant localisés avec une précision de 3m à l’intérieur des bâtiments de l’hôpital pour une zone de couverture totale de 80 000 m², une application mobile pourvue d’un service d’orientation indoor est disponible pour le personnel et les patients grâce a la solution RTLS d’Ubudu.

Pour ce projet stratégique, le Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph a choisi Ubudu parmi 7 autres sociétés pour les raisons suivantes :

  • De solides références dans d’autres secteurs comme l’industrie manufacturière ou la restauration rapide qui sont experts en logistique et en efficacité opérationnelle.
  • Une solution complète, plug and play, facile à déployer et à maintenir, 
  • La motivation d’Ubudu à co-créer la solution avec Saint Joseph en tirant parti à la fois de l’expertise technique d’Ubudu et des connaissances opérationnelles de Saint Joseph.

“Le projet a pris en compte les besoins de rapidité et de flexibilité afin de trouver rapidement le matériel médical ou un fauteuil roulant spécifique pour un patient arrivant et ayant besoin d’assistance. ”  déclare Christophe Nicolaï, directeur informatique du Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph.

Le succès de ce projet a été obtenu grâce à l’étroite collaboration entre Saint Joseph et Ubudu dans la cocréation de la solution où les besoins du personnel de l’hôpital ont été clairement exprimés afin qu’Ubudu adapte sa solution de la meilleure façon. Par exemple, le système Ubudu a été intégré au système de gestion des actifs de l’hôpital et l’interface a été simplifiée pour voir rapidement l’emplacement des équipements par famille.

Ubudu RTLS pour la localisation d’équipements médicaux et pour le géoguidage mobile

Le Groupe Hospitalier Saint Joseph considère ce projet comme la première étape d’une approche plus large visant à rendre l’hôpital plus intelligent et plus connecté, plusieurs cas d’utilisation ayant déjà été identifiés et devant être développés sur la base de la solution Ubudu.

Starting as an engineer in the Silicon Valley, Francois Kruta participated in the creation of a tech company that was bought for 128 million USD in 2000. Then, he led the IT practice of McKinsey & Company in Banking for around 10 years before coming back to his original passions : Entrepreneurship and Technology.

During this fireside chat, François Kruta goes back to the creation of Ubudu in 2011, which started from a B2C model before quickly pivoting to a B2B model with a complete hardware & software solution developed entirely by Ubudu. 

Explaining the differences between the BLE (Bluetooth Low Energy) and the UWB (Ultra Wide Band) radio technologies for indoor geolocation and proximity awareness, Francois mentioned that there is not one technology that fits all use cases and this is why having a hybrid and flexible solution is key. 

Ubudu RTLS solution is creating new opportunities for organisations to optimise their operational process by reducing time wasted in unnecessary motion to focus on things that really matter and increase productivity as well as service quality.


For example, Ubudu RTLS has been implemented in Saint Joseph Hospital group in Paris to have real-time visibility on the medical equipment location and availability. This helps staff save time looking for them and therefore spend more time on value-added services to patients instead. A Mobile Wayfinding experience is also provided to visitors and patients to guide them wherever they want in the hospital (room, medical appointment, etc..)

Another company specialised in autobus manufacturing adopted Ubudu’s solution in order to locate each autobus during the production process first to know the production status and secondly to save time finding the bus. The ROI for such project is less than 6 months.

Overall, Ubudu has already been deployed in more than 4 500 sites worldwide, saving more than 120 000 hours of search time every day.

Ubudu SDA solution was developed at the beginning of the sanitary crisis when companies needed short-term and practical solutions to ensure a safe workplace during the pandemic. In this context, Ubudu leveraged its deep expertise and knowledge in BLE and UWB to develop Ubudu Social Distancing Assistant, a system that helps individuals keep safe distances to protect themselves from contaminating each other in the workplace.

A key aspect of the Ubudu SDA is ensuring data privacy through GDPR compliance to make adoption of this new technology easier. Different options are available so that companies can choose to only have real-time alerts for preventing close contacts without any data stored or to store data of contacts that happened within the workforce in order to identify quickly who is at risk of being contaminated when an employee is tested positive.

Moreover, François insisted that Ubudu SDA is not a one-off investment like face-masks or hydroalcoholic gel that are thrown away after being used. Indeed, SDA Tags can be reused later after reflashing their firmware for asset tracking use cases.

In 2020, Ubudu succeeded to quickly adapt its offering during the crisis to answer critical needs from companies across the globe. This is a clear demonstration of how Ubudu’s agility and expertise are driven by solving practical challenges faced by companies. The future looks bright with more and more enterprises ready to make use of indoor geolocation to make their operations more efficient and safe.

Watch the full interview on Youtube here

Ubudu has been selected as one of the 2020 Top 10 Healthcare Startups in Singapore by SwiftNLift professional magazine. François Kruta, Ubudu Co-Founder and CEO, shares how Ubudu has achieved this success, his experience and vision about the company he created with his childhood friend, Thomas Saphir. The passion for entrepreneurship, innovation and technologies were the key drivers for this exciting entrepreneurial adventure despite the advanced corporate careers each of them had at McKinsey and Accenture respectively. 

The hunger and passion for innovation drove them straight into the Internet Of Things world and both of them knew that it was going to impact the world tremendously. Ubudu’s vision consists in helping organisations optimise their operational activities by eradicating unnecessary activities or movement thanks to precise location data : Ubudu Real-Time Location System (RTLS) was born.

Working with different large companies, Ubudu understood that flexibility and ease of deployment were key to provide quick ROI for clients in different sectors. Therefore, the Ubudu RTLS evolved in line with client expectations to become one of the only true hybrid RTLS enabling quick and cost-effective large scale deployments for different use cases in different sectors: quick-service restaurants, healthcare, manufacturing and logistics.

In Healthcare, 30% of nurses spend more than 1 hour per shift searching for equipment. Moreover 20% of medical equipment is lost or misplaced which leads to millions of loss annually in hospitals. For instance, during New Year’s Eve, 5 ultrasound machines have been stolen in a French hospital representing a loss of equipment worth 500 000€.

Furthermore, hospitals face challenges regarding patient flows with patients waiting long periods of time for their appointments without knowing at what time they will be finished.

Ubudu end-to-end Real-Time Location System (RTLS) allows hospitals to track any asset or person inside a building with down to 0.3m accuracy. The solution works with radio exchange between devices that are then processed by complex location algorithms. Thanks to this, Ubudu RTLS enables medical staff to have better visibility & traceability of medical equipment to save time finding and avoid theft. Ubudu RTLS has already been deployed in more than 4.500 sites worldwide and is helping to save more than 120,000 hours per day of search time.

During the COVID-19 pandemic, Ubudu clients asked for help to implement Social Distancing and Contact Tracing in their workplaces to ensure business continuity. Strong from its experience and expertise in Location Technologies, UWB (UltrawideBand) and BLE (Bluetooth Low Energy) and Software, Ubudu was able to quickly launch Ubudu Social Distancing Assistant (SDA) in April 2020. 

Ubudu SDA is a small device easily wearable that keeps employees safe from each other by vibrating and shining a light when people are too close to each other (distance and duration are configurable). The response is prompt and distance measurement accuracy is 0.1m. Moreover, all contacts data is collected and stored to be visualised in a Dashboard for contact tracing and monitoring of contamination risks in the workforce. More than 30,000 Ubudu SDA tags are now being used worldwide by companies to keep their employees safe.

Throughout this difficult year, the Ubudu team has demonstrated its adaptability and resilience to contribute in the fight against the pandemic with Ubudu SDA. Ubudu is proud to have been selected by SwiftNLift as one of the Top 10 Healthcare Startups in Singapore for 2020 and is looking forward to helping more hospitals improve their efficiency and services through the use of location data.

Whilst millions of people across the world have already received the first dose of vaccine, WHO warns that collective immunity will not be reached in 2021. An important threat is the current virus variants that have been discovered in the UK and in South Africa and that have now been spreading quickly across several countries with a 50-70% higher contagious rate than the original virus. It is also unknown if more variants of the virus will appear and how effective the vaccines will be against those variants.

Many companies across the world especially in the manufacturing sector have had difficulties to continue operating whilst ensuring their employees are safe. Some unfortunately saw infection clusters happening at their premises and had to close down for a few days resulting in significant financial loss as well as human loss.

In this perspective, new technology solutions such as Ubudu SDA continue to play an important role in ensuring business continuity. More than 30,000 Ubudu SDA Tags are already being used across the globe helping to reduce the number of close contacts within the workforce by 70% within 3 weeks on average. For instance, UMW Aero has recently equipped its workforce with Ubudu SDA with the help of Ubudu local partner in Malaysia, Singularity Aerotech Asia

“At UMW Aerospace we take all Covid-19 related measures very seriously. We are using technology to ensure all staff maintain social distance. With the help of our friends Singularity Aerotech Asia we have introduced a small device that all of us wear. This device lights/vibrates whenever one is below the minimum distance. This works only in our facility and helps us to review any proximity concerns. My thanks to Hafeiz Hassan and his team.” says Rahul Kashyap, Head of plant at UMW Aerospace

Strong from their expertise in new technologies, IOT and the manufacturing sector in Malaysia, Singularity Aerotech Asia has proven their capability to implement quickly and efficiently the Ubudu SDA solution for the benefit of companies in Malaysia where a recent resurgence of Covid-19 cases is threatening to submerge healthcare facilities. Malaysia government announced a new lockdown and state of emergency in the country on 12th of January to combat this surge of cases which has now risen to nearly 140,000 infections. With the vaccine not expected to reach most of the population before the end of 2021, more companies in Malaysia are looking to enforce social distancing among their workers.

Although Ubudu SDA solution helps in the short term to prevent the spreading of COVID-19 within the workforce, the Tags will also bring long-term value to companies by being used after the pandemic with Ubudu RTLS (Real-Time Location System) to locate precisely assets and/or workers. As explained in Ubudu solutions page, this will enable companies to improve the efficiency and safety of the plant’s operations in the context of Industry 4.0 and digital transformation. For instance, by placing the tags on work orders, tools or equipment, workers will save time finding them and therefore be more productive. Other use cases include locating workers in real time to ensure all workers have evacuated the site in case of emergency or to detect if a worker has entered a dangerous zone where an accident could happen.

At Ubudu, our priority is to help companies optimise their time and provide a safe workplace. We wish to thank our clients and partners around the world for their trust and support and look forward to bringing even more value to businesses this year.

For more information, feel free to contact us here.

François Kruta (Ubudu) and Clotilde Cochinaire (Huawei) present the integrated Huawei x Ubudu solution developed in Huawei’s Open Lab in Paris by both our teams.

This solution uses WiFi access points as Ultrawide Band anchors for asset tracking, worker safety, or flow analytics.

A combined solution solution : less infrastructure and more value

⏬ Find out more in the video ⏬

Don’t forget to active automated English translated subtitles

Four months after the launch of the ambitious initiative, Ubudu has been selected among 300 businesses to be part of Black & Veatch’s IgniteX COVID-19 Response Accelerator that arises a cohort of 18 start-ups and seasoned organisations.

What’s the purpose ?

The first goal of this initiative is « to get solutions into the field as quickly as possible so they can start making an impact » according to Ryan Pletka, Vice President of Innovation at Black & Veatch. But this won’t be only about bringing immediate results in terms of fighting the virus, the purpose of it all is to concretely prepare a post-COVID world with lasting value projects.

Why Ubudu ?

Ubudu was selected not only for the Social Distancing Assistant UWB tags that alert users when they come too close to another with a very high accuracy but also for all Ubudu’s analytical back-end. They provide analytics on relative location, interaction time of workers and can also trace contacts in case of any contamination.

What’s next ?

Hear directly from the selected companies, including Ubudu, during the upcoming IgniteX COVID-19 Response Accelerator Virtual Showcase on October 21-22, from 1-2:30 PM CST.

Click here to register to the event

Lors des 3 premières semaines d’implémentation, nos clients ont déjà observé une diminution moyenne de 70% du nombre de contacts dangereux.

Alors que l’assistant à la distanciation sociale commence à montrer ses premiers résultats grâce à l’analyse automatique des interactions (contact tracing), François Kruta était interviewé la semaine dernière sur la chaîne BMSART pour présenter les solutions d’Ubudu. Il a également expliqué comment Ubudu peut aider les entreprises dans les domaines de l’industrie, de la logistique et de la santé à améliorer leur productivité en réduisant le temps passé par le personnel à chercher des outils et en optimisant les flux de travail.


L’assistant de distanciation sociale a été développé en détournant la solution RTLS historique d’Ubudu basée sur la technologie Bluetooth Low Energy (BLE) et Ultra-Wide Band (UWB).

Et vous, au delà de l’usage des masques, que faites-vous pour assurer la sécurité de votre personnel dans votre entreprise ?